Retour

Un programme d’assistance technique pour renforcer l'impact de la microfinance en Afrique de l’Ouest

Des acteurs engagés pour la microfinance

Avec près de 12 années d’expérience dans le secteur de la microfinance et plus de 200 millions d’euros de financements octroyés, la Fondation Grameen Crédit Agricole apporte un soutien financier et technique à des institutions de microfinance partout dans le monde. Ce soutien vise à promouvoir des services de microfinance durables et innovants qui, à leur tour, auront des impacts sociaux et économiques positifs pour les populations à faibles revenus et le développement de petites et microentreprises.

Avec 37% des investissement en Afrique Subsaharienne, le continent est au cœur des actions de la Fondation et de sa mission de contribuer à la lutte contre la pauvreté. Aux côtés de la Banque européenne d’investissement (BEI) et du Gouvernement luxembourgeois, la Fondation va renforcer son soutien aux institutions de microfinance en Afrique de l’Ouest dans le cadre d’un nouveau programme d’assistance technique.

Les deux partenaires de la Fondation ont une forte expérience dans le développement de la microfinance : la BEI a déjà engagé plus de 1,3 milliard d’euros en faveur du secteur depuis les premières opérations de microfinance en 1992, un objectif clé du soutien de la BEI pour les investissements du secteur privé en Afrique, et le Luxembourg concentre 61% des actifs mondiaux sous gestion en microfinance.

Renforcer l’impact de la Fondation en Afrique de l’Ouest

Après avoir octroyé en 2018 à la Fondation Grameen Crédit Agricole un prêt équivalent à 12 millions d’euros en francs CFA afin de soutenir la microfinance en Afrique de l’Ouest, la BEI a attribué, au nom du Gouvernement du Luxembourg, une subvention de 332 000 euros pour apporter un appui technique à cinq institutions de microfinance partenaires de la Fondation.

Ce programme de deux ans permettra à la Fondation d’accompagner Caurie (Sénégal), Kafo Jiginew (Mali), Graine (Burkina Faso) ACEP Burkina Faso et ACEP Niger afin de faciliter leur transformation digitale, améliorer la gestion des risques ou encore renforcer la gestion de la performance sociale. Grâce à ce partenariat avec la BEI et le Gouvernement du Luxembourg, la Fondation accroît sa présence en Afrique de l’Ouest et renforce sa proposition de valeur auprès de ses partenaires dans la région. Cela renforcera l'impact de la microfinance dans les zones rurales et urbaines de l'Afrique de l'Ouest, y compris dans les États du Sahel. En outre, la consolidation  de l’accès du secteur privé au financement sera essentiel pour fortifier la résilience de l’Afrique et la reprise après l’impact attendu du Corona virus.