Retour

Carnets solidaires : une Banquière solidaire au Sénégal

Par Haoly Basse, Chef de projet, Crédit Agricole CIB

Lancé par la Fondation Grameen Crédit Agricole et Crédit Agricole S.A. en 2018, Banquiers solidaires est un programme de volontariat de compétences ouvert à tous les collaborateurs du groupe Crédit Agricole en faveur d’institutions de microfinance ou d'entreprises à impact soutenues par la Fondation. Découvrez la tribune d’Haoly Basse, Banquière solidaire de CACIB qui est partie en juillet au Sénégal accompagner KOSSAM, entreprise sociale soutenue par la Fondation Grameen Crédit Agricole.

Quand j’ai découvert le programme Banquiers solidaires, je me suis sentie en connexion avec les valeurs d’engagement, de solidarité, de partage portées par les missions proposées. J’ai pris conscience que les valeurs véhiculées par Crédit Agricole n’étaient pas que « de beaux mots » affichés et qu’elles se traduisaient aussi par des actions inspirantes, visibles et concrètes.

J’ai donc choisi de postuler à une mission « numérique » en faveur de KOSSAM Société de développement de l’élevage (KSDE) au Sénégal, une mission qui me tenait davantage au cœur étant originaire du Nord du Sénégal. KOSSAM est une entreprise sociale, filaire de la Laiterie du Berger, qui travaille avec près de 450 éleveurs locaux et vise à développer une filière laitière durable au Nord du pays. L’objectif de la mission était d’accompagner l’entreprise dans le déploiement de l’application digitale « Com care » qui permettra d’améliorer les conditions de collecte et la connaissance de l’entreprise sur ses éleveurs-fournisseurs.

Après une série d’entretiens avec l’équipe de la Fondation, j’étais confirmée en tant que Banquière solidaire avec en plus le soutien de mon employeur Crédit Agricole CIB, qui a pris en charge 50% du temps de mission en mécénat de compétences. L’aventure commençait.

Visites matinales, rencontres et apprentissage

Les échanges en amont de la mission avec l’équipe de la Fondation et de KOSSAM m’ont permis de bien me préparer pour la mission intense qui s’annonçait. Je suis arrivée le samedi 29 juin à Dakar, accueillie à l’aéroport par Jonathan Michaud, un des premiers Banquiers solidaires issu de Crédit Agricole Franche Comté, parti en mission deux ans comme Directeur général de KOSSAM.

Le lendemain j’ai participé à la Convention annuelle des éleveurs fournisseurs organisée à Saly par la Laiterie du Berger. Une belle occasion pour moi de participer à un temps fort pendant lequel j’ai observé une forte cohésion des éleveurs et des équipes de La Laiterie du Berger et de KOSSAM autour de défis de la filière lait.

Le lundi suivant fût ma première journée de travail à Richard Toll. Comme c’était le jour de paie, j’ai pu rencontrer la plupart des éleveurs qui travaillent avec KOSSAM. Les jours suivants, j’ai fait plusieurs visites de terrain qui commençaient à 5h du matin pour aider les équipes de KOSSAM au déploiement de l’application digitale « Com Care », destinée à collecter les volumes de lait auprès des éleveurs et à alimenter la base de données de l’entreprise. Les besoins des utilisateurs sont divers : gagner du temps dans leurs travaux, disposer des données fiables et partagées en temps réel, automatiser des tâches répétitives, mettre en place des procédures et disposer d’un système d’information fiable. Les échanges avec les éleveurs ont été riches et instructifs, notamment concernant la mise en place des mini-fermes, un des piliers de développement de KOSSAM.

En plus de visiter plusieurs fermes, j’ai également visité l’usine de la Laiterie du Berger. La description par le chef d’atelier des procédés industriels de conception des produits laitiers m’a captivé ; j’ai été marquée par son professionnalisme et sa technicité. J’ai aussi participé à l’inauguration de fontaines à eau dans un des magasins de vente d’aliments en brousse. Un beau moment de partage et de fête.

10 jours après, les prochaines étapes

Grâce à toutes les données collectées, j’ai pu alimenter mon analyse de l’existant et produire des recommandations pour accélérer la digitalisation de l’entreprise. Les prochaines étapes consisteront à mettre en place un système d’information fiable pour KOSSAM qui permettra de s’appuyer sur des données en temps réel et partagées pour piloter l’activité au quotidien et développer l’activité de l’entreprise.

Cette mission a été révélatrice pour moi, car je n’aurais jamais imaginé qu’être près du monde agricole m’aurait autant plu. J’ai apprécié d’être proche des éleveurs et des équipes locales, de partager leur quotidien, de les écouter et de voir l’impact de leurs actions et leur travail collectif sur le terrain. Une expression africaine dit « on est fauché mais pas fâché », je la trouve très révélatrice de l’entraide, de la solidarité, que j’ai pu observer tout au long de ma mission. Ces valeurs sont très ancrées au Sénégal et c’est revigorant de les partager.

Je reviens sur Paris transformée avec le désir de retourner au Sénégal car il y a un potentiel énorme de développement. Je retiens une riche expérience professionnelle ainsi qu’une belle aventure humaine qui a renforcé mes attaches au sein du groupe Crédit Agricole.

_______________________________________________

Remerciements : A Eric Campos, Céline Hyon-Naudin et Carolina Herrera de la Fondation Grameen Crédit Agricole et Jonathan Michaud et les équipes de KOSSAM d’avoir partagé avec moi cette belle aventure. Merci également à Martine Boutinet, Gwenael Le Rosec, Vanessa Ferreira et Marion Longchambon de la Direction Ressources Humaines ainsi que Pierre-Yves Bollard, Aude Richard, Stéphanie Prigent et Sylvain Lefebvre de la Direction GIT de Crédit Agricole CIB pour leur soutien.