Retour

Banquier solidaire, un dispositif de volontariat pour les collaborateurs du groupe Crédit Agricole

Octobre 2018 (France) - A l’initiative de la Fondation Grameen Crédit Agricole et de Crédit Agricole S.A, des missions de bénévolat de compétences labélisées « Banquier Solidaire » sont proposées aux collaborateurs pour le compte d'institutions de microfinance ou d'entreprises de type « social business », partenaires de la Fondation. Cinq missions ont été prévues dans le courant de l’année.

Premières missions au Burkina Faso, Sénégal et Cambodge

Les collaborateurs du groupe Crédit Agricole sont nombreux à s’engager bénévolement en faveur de projets solidaires. Pour soutenir cette dynamique, le Groupe a lancé « CA Solidaires », un programme qui promeut l’engagement des collaborateurs en faveur de projets à impact sociétal positif. C’est dans ce cadre qu’un nouveau format d'engagement est désormais proposé aux collaborateurs du groupe : les Congés Solidaires. A l’initiative de la Fondation Grameen Crédit Agricole et de Crédit Agricole S.A, des missions de bénévolat de compétences labélisées « Banquier Solidaire » sont proposées aux collaborateurs pour le compte d'institutions de microfinance ou d'entreprises de type « social business », partenaires de la Fondation.

C’est un partenariat unique dans l’histoire de Crédit Agricole et de la Fondation Grameen Crédit Agricole. Avec « Banquier Solidaire », le Groupe et la Fondation exploitent leurs synergies et renforcent leur action en faveur d’une finance durable. L’objectif : valoriser les compétences des collaborateurs du groupe Crédit Agricole et apporter un soutien complémentaire aux institutions de microfinance et entreprises sociales accompagnées par la Fondation via des missions pro bono réalisées par les collaborateurs.

La première mission réalisée dans le cadre du dispositif « Banquier Solidaire » a eu lieu au Burkina Faso, en coopération avec Crédit Agricole Assurances. Eduardo Cardoso de Miranda, expert en assurance des emprunteurs au sein de CA Assurances, a accompagné la Fondation lors d’une due diligence auprès de l’entreprise CIF-VIE. Créé en 2013 avec le soutien du RCPB, le principal réseau coopératif de microfinance Burkinabé, et de l’ONG ADA, CIF-VIE intervient dans le secteur de la microassurance et détient 6% des parts du marché local. Franchissant actuellement une nouvelle étape dans sa croissance, CIF-VIE ouvre son capital à des nouveaux actionnaires. Grâce aux contributions apportées par CA Assurances, la Fondation a pu mieux comprendre la structure et évaluer la possibilité d’y investir. L’évaluation du dossier de financement CIF-VIE est en cours. 

Une deuxième mission a eu lieu au Sénégal, en faveur de la Laiterie du Berger, entreprise sociale dont la Fondation est actionnaire et qui soutient aujourd’hui plus de 800 éleveurs Peuls dans le Nord du pays. Avec le soutien de Crédit Agricole Franche-Comté (actionnaire de la Laiterie du Berger), Jonathan Michaud, ingénieur agronome de la Caisse Régionale, est parti en mission d’assistance technique pendant 2 semaines. L’objectif : structurer un cadre opérationnel permettant le passage de l’expérimentation au déploiement de 15 mini-fermes pilotes de la Laiterie. Le résultat de la mission a été la formalisation d’un plan d’action et une collaboration plus ambitieuse entre Crédit Agricole Franche Comté et la Laiterie est envisagée.

Avec la Banque de Proximité à l’International (BPI), une mission a eu lieu entre septembre et octobre au Cambodge en faveur de Chamroeun, institution de microfinance soutenue par la Fondation. François Galland, Directeur de Ressources Humaines internationales, a passé deux semaines sur le terrain afin d’apporter son aide à l’amélioration de la gestion RH de Chamroeun, institution de microfinance soutenue par la Fondation. La stratégie RH qui sera élaborée suite à la mission viendra appuyer la restructuration organisationnelle de Chamroeun qui sert aujourd’hui plus de 25 200 clients au Cambodge, dont 82% de femmes.

Des missions à venir au Maroc et au Kazakhstan

Avant la fin de l’année 2018, deux autres missions pourraient être lancées en faveur d’Al-Karama au Maroc et de KMF au Kazakhstan. Al-Karama sert aujourd’hui plus de 26 200 clients au Maroc. Elle devrait pouvoir bénéficier d’un financement et d’une assistance technique dans le cadre d’un schéma de coopération entre la Fondation et Crédit du Maroc, incluant une mission de « Banquier Solidaire » pour améliorer ses systèmes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme (LAB-FT). KMF, est la principale institution de microfinance au Kazakhstan avec plus de 220 000 emprunteurs actifs et un portefeuille de 257 millions d’euros. L’institution recevra un expert du Crédit Agricole pour l’aider à développer son offre de produits et services.

L’engagement du groupe Crédit Agricole aux côtés de la Fondation Grameen Crédit Agricole se renforce ainsi avec le dispositif « Banquier Solidaire » qui marque l’engagement du Groupe mutualiste en faveur d’une finance durable, apte à promouvoir une économie plus responsable et mieux partagée.

Carolina Herrera, Directrice Communication & Partenariats 
Killian Grippon, Stagiaire Partenariats 
Fondation Grameen Crédit Agricole