Retour

« La finance responsable au service de l’intérêt général »

Dans le cadre d’un dossier consacré à la finance responsable, Admical a rencontré en avril Eric Campos, Directeur général de la Fondation Grameen Crédit Agricole et Directeur RSE de Crédit Agricole SA. L’occasion de revenir sur les perspectives et les enjeux du secteur de la finance inclusive. Coup de projecteur sur cette interview intégralement disponible sur le site d’Admical.

Nombreux sont les défis auxquels nous devons aujourd’hui faire face : les inégalités se creusent inexorablement, la croissance démographique explose et le changement climatique s’intensifie. Face à cela, le profit ne doit plus être l’unique but poursuivi par un système capitaliste à bout de souffle. L’intérêt d’une institution comme la Fondation Grameen Crédit Agricole apparaît alors évident : il est nécessaire de mettre en lumière la vertu d’une finance inclusive, soucieuse de ses effets, profondément tournée sur l’humain, son environnement et le développement durable des économies.

La Fondation a été créée il y a 10 ans par le Crédit Agricole et le Professeur Yunus, précurseur de la microfinance et Prix Nobel de la Paix 2006. Son objectif premier est de contribuer à la lutte contre la pauvreté en favorisant l’entrepreneuriat à impact et l’inclusion financière. En 10 ans, la Fondation a octroyé 200 millions d’euros de financements à des institutions de microfinance et des entreprises à impact dans une quarantaine de pays, dont 40% parmi les moins avancés avec un taux de perte inférieur à 0,6%. 200 millions d’euros de financement permettent de financer entre 600 et 700 000 microcrédits. Plus de 80% des bénéficiaires des microcrédits sont des femmes et nous intervenons très majoritairement en zones rurales.

Dès lors, la Fondation permet de démontrer qu’il est possible de concilier performance financière et impact social. Sa politique d’investissement est rigoureuse, priorisant à la fois les critères de durabilité et d’externalités sociales positives. La finance responsable est celle qui intègre cette double préoccupation et en rend compte explicitement.

Dans les années à venir, la Fondation va diversifier ses expertises et enrichir ses modalités d’intervention auprès de ses partenaires afin de répondre aux enjeux qui secouent le monde de la microfinance. Nous allons également renforcer notre coopération avec le groupe Crédit Agricole afin d’y promouvoir l’impact social au cœur du système financier. 

Retrouvez l’intégralité de l’interview d’Eric Campos sur le site d’Admical.