Retour

La Fondation réalise deux nouveaux investissements en Afrique subsaharienne

La Fondation Grameen Crédit Agricole poursuit ses investissements en Afrique subsaharienne, sa zone d'intervention prioritaire, avec deux nouveaux investissements dont un auprès d'un nouveau partenaire.

Ainsi, au Mali, la Fondation a financé pour la première fois Baobab Mali (anciennement Microcred), une entité du Groupe Baobab, avec un prêt en monnaie locale équivalent à 2,5 millions d'euros. Baobab Mali a démarré ses activités opérationnelles en 2013 à Bamako. C'est une institution de microfinance créée à l’initiative d’un ensemble de partenaires internationaux désireux de contribuer au développement économique et social du Mali. Pour bénéficier des crédits, les entrepreneurs doivent justifier d’un an d’activité  et de six mois d’opérations ininterrompues dans leurs locaux. A ce jour l'institution compte près de 20 000 clients dont 46 % de femmes et environ 35% de clients en zone rurale.

La Fondation a par ailleurs accordé un nouveau prêt d'un montant de 790 000 euros équivalent en monnaie locale à l'institution de microfinance Bimas au Kenya. Partenaire depuis 2014 de la Fondation, Bimas est un programme de développement de microentreprises (MED-P) mis en place en 1992 sous l'égide de PLAN Embu. Son objectif était d'offrir des formations et des crédits aux petites entreprises dans le secteur de Gachoka dans le district de Mbeere. L'institution a continué à étendre ses activités à destination des populations non bancarisées dans la région d'Embu afin de contribuer à une croissance soutenue de l'économie et de l'emploi dans le secteur rural, ce qui se traduira par une amélioration du bien-être social et un accroissement des revenus de la population rurale au Kenya.A ce jour l'institution compte près de 19 000 clients, dont 65% de femmes et 90% de clients ruraux.