Retour

La Fondation poursuit ses investissements en Europe de l’Est et en Asie Centrale

En 2018, la Fondation a poursuivi ses investissements dans les régions d’Europe de l’Est et d’Asie Centrale avec l’octroi d’un total de sept prêts auprès de six partenaires pour un montant cumulé de 7,6 millions d’euros, soit 19% des nouveaux investissements réalisés au cours de l’année écoulée.

La Fondation a ainsi investi pour la première fois en Bosnie Herzégovine avec l’octroi d’un prêt d’un montant de 2 millions d’euros à l’institution de microfinance Mi-Bospo qui offre un accès au crédit et à des services non financiers aux particuliers, et en particulier aux femmes entrepreneurs. L'institution fournit également un financement responsable en appliquant les principes de protection des consommateurs, lesquels jouent un rôle important dans le développement de l'entrepreneuriat féminin. A ce jour, Mi-Bospo compte plus de 22 500 clients dont 64% de femmes. La Fondation a également accordé un premier prêt d’un montant de 1 million d’euros à Mikra, une institution de microfinance fondée par CRS (Catholic Relief Services) et qui propose aux populations actives les plus pauvres (et principalement aux femmes, soit 70,2% de ses 13 400 clients) un accès à des services financiers et d’accompagnement abordables et de qualité.

Au Kazakhstan, la Fondation a accordé un second prêt en monnaie locale équivalent à 608 000 euros à l’institution de microfinance Bereke, qu’elle finance depuis 2017. Bereke, qui compte 5 200 clients dont 76% de femmes, a pour mission de contribuer à l'amélioration du niveau de vie des citoyens grâce à un soutien économique fourni par le biais de prêts accordés aux petites et microentreprises ainsi qu'au moyen de prêts agricoles, à la consommation ou pour l'habitat.

La Fondation a également accordé un nouveau prêt, le troisième depuis 2016, à l’institution de microfinance OXUS Kirghizstan, d’un montant de 687 000 euros sur une période de trois ans. L'institution offre des financements individuels et des prêts de groupe, les près de 7 000 clients d’OXUS travaillant majoritairement dans les secteurs de l'agriculture et l'élevage.

Au Kosovo, la Fondation a également financé un nouveau partenaire, AFK (Agency for Microfinance in Kosovo), avec un prêt de 1,4 million d’euros sur une période de trois ans. AFK est une institution de microfinance qui vise à améliorer les conditions de vie dans le pays en offrant aux micro et petites entreprises un accès à des services financiers durables. L’institution compte 17 500 clients dont 78% se trouvent en zone rurale.

Finalement, au Tadjikistan, la Fondation a accordé deux prêts d’un montant total de 1,9 million d’euros à l’institution de microfinance Humo, partenaire depuis 2017. La Fondation a ainsi accordé au total trois prêts à cette institution dont l'activité principale est d'offrir des services financiers de qualité et abordables aux populations rurales, ainsi que de promouvoir le développement des petites et moyennes entreprises dans les régions pauvres du pays. A ce jour, Humo compte près de 50 000 clients à 81,5% en zone rurale et 44,4% de femmes.