Retour

La Fondation Grameen Crédit Agricole organise son 5ème Forum de la Facilité Africaine en marge de la SAM 2019

Du 20 au 25 octobre, la Fondation Grameen Crédit Agricole a réuni à Ouagadougou (Burkina Faso), 22 institutions de microfinance (IMF) africaines, partenaires soutenus dans le cadre de la Facilité Africaine, un dispositif mis en place en 2013 par la Fondation Grameen Crédit Agricole et l'AFD pour accompagner un plus grand nombre d’IMF rurales, en Afrique subsaharienne.

Le 20 octobre, les 42 représentants des institutions partenaires se sont ainsi réunis avec les équipes de la Fondation afin de faire le bilan de la Facilité Africaine au cours de l’année écoulée, accueillir les nouveaux bénéficiaires du programme et partager les bonnes pratiques des différentes institutions présentes, avant de rencontrer les représentants de l’AFD et de Proparco présents à Ouagadougou.

Les partenaires de la Facilité Africaine ont également eu l’opportunité de participer à la Semaine Africaine de la Microfinance (SAM 2019) organisée par ADA du 21 au 25 octobre.

Ouverte à tous les praticiens de la microfinance, la SAM est une plateforme africaine commune de réflexions et d’échanges entre toutes les parties prenantes du secteur afin d’accélérer de manière durable tant l’inclusion financière que la croissance économique du continent.

Cet évènement a pour objectif de faciliter les échanges entre professionnels de la microfinance et favoriser les synergies au niveau régional et international. Dans cette optique, la Fondation a organisé une formation sur l’Adaptation des IMF au changements climatique qui a réuni plus d’une cinquantaine de professionnels, principalement africains, concernés par le fait que les variations et la difficulté à prévoir le climat mettent en péril les moyens de subsistance des emprunteurs de la microfinance, et menacent par la même la capacité future des IMF à opérer dans les zones rurales.

Représentée par Philippe Guichandut, Directeur Développement de la Finance Inclusive, la Fondation est également intervenue lors d’une table ronde sur l’Etat des lieux du secteur de la finance inclusive et ses contributions aux ODD en Afrique. Aux côtés de Mathieu Soglonou, Conseiller Technique Régional de la finance Inclusive au PNUD, de Wango Fidèle Yameogo du Secrétariat Permanent pour la Promotion de la Microfinance au Ministère de l’Economie, des finances et du développement du Burkina Faso et de Laura Foschi, Directrice d’ADA, Philippe Guichandut a souligné, entre autres, les défis liés à l’inclusion financière des réfugiés ainsi que l’importance du financement des petites exploitations agricoles qui reste au cœur des préoccupations de la Fondation. De même, Philippe a mis l’accent sur le processus de digitalisation des acteurs du secteur qui semble inévitable mais qui ne doit nullement occulter la dimension humaine de l’inclusion financière.

Pour en savoir plus …