Retour

L’AFD et la Fondation Grameen Crédit Agricole renforcent leur soutien à la microfinance en Afrique

Un programme pour renforcer les institutions de microfinance

La « Facilité de décollage pour la microfinance agricole et rurale en Afrique », mise en place en partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD), a été renouvelée en mars 2017 et pour une période de 3 ans. La première phase du programme, réalisée entre 2013 et 2016, a permis de renforcer des institutions de microfinance (IMF) en Afrique et de les accompagner vers l’autosuffisance opérationnelle et la pérennité financière.

A fin décembre 2017, le programme comptait 18 partenaires dont 15 situés dans 6 pays prioritaires de l’AFD[1]. En 2017, sept nouveaux partenaires on rejoint le programme dont trois d’entre eux dans deux nouveaux pays d’intervention dans le cadre de la Facilité, la RDC et le Rwanda. Des contrats de prêts d’un montant de 6 033 000 euros ont été approuvés et 3 707 363 euros ont été décaissés.

Une deuxième phase pour démultiplier l’impact du projet

La seconde phase du programme se réalisera entre 2017-2020 et permettra de financer et de fournir de l’assistance technique à plus d’une vingtaine d’IMF. Le nouveau financement de l’AFD s’articule autour des 3 volets : un prêt de 6 millions d’euros pour développer l’activité de crédit de la Facilité ; une subvention de 2,2 millions d’euros pour contribuer aux lignes d’assistance technique ; et une garantie de portefeuille ARIZ pour couvrir 50 % de la production de crédits accordée aux IMF d’Afrique sub-saharienne.

Depuis la signature de la deuxième phase en mars 2017, 5 protocoles d’assistance technique ont déjà été signés et 28 missions d’assistance technique réalisées ou en cours. Les missions visent à consolider le profil de risque des institutions partenaires à travers différentes thématiques telles que l’élaboration d’un plan d’affaires, la gestion des risques et l’amélioration du système d’information. Les missions porteront également sur la mesure et la gestion de la performance sociale, le financement agricole et la microfinance verte.

 



[1] Bénin, Burkina Faso, Mali, RDC, Sénégal, Togo.